menu clear Menü search Recherche

POUR BRICOLEURS | AMÉNAGER SON JARDIN FACILEMENT

Construire facilement soi-même son mur de jardin en pierre naturelle

Nous vous montrons les possibilités qui s’offrent à vous pour la création d’un mur en pierre naturelle et comment choisir de bonnes pierres. Nous vous expliquons bien sûr aussi comment vous pouvez construire vous-même un mur en pierre naturelle, en commençant des bonnes fondations à la réalisation des joints.

Voici à quoi peut ressembler votre mur en pierre naturelle!

Un mur de jardin en pierre naturelle ne convient pas seulement comme élément de décoration pour votre jardin, mais il constitue aussi une jolie finition pour une plate-bande ou une pente stabilisée. Mais vous pouvez bien sûr aussi l’utiliser comme délimitation pour votre jardin ou comme brise-vue.

Un mur en pierre naturelle peut être construit comme mur de moellons, donc avec du mortier, ou comme mur sec sans mortier. Les pierres d’une maçonnerie sèche sont empilées en fonction de leur taille, de leur forme et de leur poids et se stabilisent par leur propre poids. Les pierres d’un mur de moellons sont maintenues par du mortier qui comble les joints entre les différentes pierres. Ainsi, votre mur en pierre naturelle n’est pas seulement plus équilibré, mais aussi plus stable et donc plus durable. Un mur de moellons pourra aussi être plus haut qu’un mur sec grâce à sa plus grande stabilité.

Le droit réglant les rapports de voisinage régit la hauteur autorisée pour un mur de jardin. Il varie d’un état fédéral à l’autre. À partir d’une hauteur de 2 mètres, la stabilité doit être calculée par un ingénieur en structure conformément à la loi. L’idéal est de vous informer avant la construction sur les ordonnances du règlement de l’état fédéral sur les constructions, sur le plan d’urbanisation de votre commune et le droit réglant les rapports de voisinage de votre état fédéral.

Bei diesem Beispiel wurde nicht nur mit einer Reihe Steine, sondern gleich mehreren parallel gearbeitet. Die Unterschiede zwischen den verschieden großen Steinen wurden mit dem Mauermörtel ausgeglichen. Durch das ebenmäßige Fugenbild ergibt sich trotz der verschiedenen Steingrößen ein harmonisches Bild.



Granit, porphyre ou marbre – la pierre naturelle adaptée à votre mur


Pour un mur parfait en pierre naturelle, vous devez choisir la bonne pierre. L’aspect visuel de la pierre naturelle, sa maniabilité et bien sûr son prix sont décisifs dans le choix de la pierre. En principe, plus une pierre a été travaillée, plus elle est chère. Les moellons sont donc moins chers que les pierres uniformes et rectangulaires de même taille. Ces derniers sont également plus faciles à utiliser pour un mur. Si vous décidez d’opter pour des pierres de votre région, vous vous épargneras également des frais de transport importants. Comme un mur en pierre naturelle est exposé, dans le jardin, aux influences de l’environnement et à différentes températures, les pierres doivent résister aux intempéries et au gel. Pour de nombreux types de pierres, on ne peut pas dire à vue d’œil si elles sont résistantes au gel. Cela dépend par exemple de leur lieu de démontage et du type de pierre. Vous devez donc demander à un vendeur lors de l’achat si la pierre naturelle est résistante aux intempéries et au gel.

Contrairement aux briques qui permettent par exemple de construire les murs d’une maison, les pierres naturelles ne sont pas cuites et sont peu voire pas du tout travaillées. Leur forme individuelle et leur couleur variable rendent chaque pierre unique. Nous vous présentons brièvement les pierres naturelles les plus importantes que vous pouvez utiliser pour votre ouvrage de maçonnerie.


Type de pierre Résistant aux intempéries Résistant au gel Dureté Traitable Couleur


Granit


+

+

dur

-
blanc, gris clair à gris foncé
 noir, teintes de rouge, de vert,
de bleu ou de jaune

Basalte

+

+

dur

-
gris à noir avec des teintes
de bleu ou de violet

Porphyre

+ (+) dur - tons brunâtres, rouges et gris

Pierre
calcaire


-

(+)

mou

+

tons gris clair et jaunes,
rougeâtre, rarement gris foncé
et noir
Grès - (+) mou + beige, rougeâtre, brun
Gneiss + + dur - beige, rougeâtre, brun
Marbre + (+) mou + du blanc au noir dans presque toutes les couleurs

Ardoise

+

(+)

mou

+
anthracite à gris avec des teintes verdâtres, bleutées et rougeâtres, reflets argentés

+ = s'applique  |  (+) = s'applique dans une mesure limitée  |  - =  ne s'applique pas




Bei dieser Variante sind der Kreativität keine Grenzen gesetzt. Die Steine werden über feste Reihen hinweg verlegt. Dafür bedarf es einiges an Augenmaß und Talent im Puzzeln, damit keine größeren Hohlräume zwischen den Steinen entstehen. Für eine gerade Oberkante oder falls doch mal ein passender Stein fehlen sollte, können die Steine auch nachträglich bearbeitet werden. Dennoch sollte man damit eher sparsam umgehen, da sich die außergewöhnliche Optik gerade aus den Unregelmäßigkeiten ergibt.



Aperçu des types de pierres naturelles

Apprenez-en davantage sur les différents types de pierres naturelles. Nous vous montrons les différentes surfaces et vous expliquons leurs différentes caractéristiques.



Le granit est une roche générée par du magma liquide figé. Le granit est une pierre très dure et donc très robuste, résistante aux intempéries et avec une longue durée de vie. Comme il s’agit d’une pierre dure, il est bien sûr difficile à travailler, mais on peut facilement le polir. Il existe du granit de toutes les couleurs, du simple blanc au noir en passant par le gris clair et le bleu foncé. On en trouve aussi dans des nuances de rouge, de vert, de bleu et de jaune.

Le basalte est une pierre volcanique et fait également partie des roches dures. Il est très résistant et convient ainsi au mieux pour une utilisation à l’extérieur. Comme le granit, le basalte peut être très dur et ne peut ainsi être travaillé que par des machines. Cette pierre naturelle existe dans les teintes de gris foncé à noir, parfois aussi en bleu ou en violet.

Le porphyre est également une roche volcanique très dure et robuste. Il résiste certes aux intempéries, mais n’est pas résistant au gel. Tu devrais donc toujours demander au vendeur de t’indiquer sa résistance au gel. Le porphyre est difficile à travailler, mais il est facile à poncer et à polir. La gamme de couleurs du porphyre peut aller du brun au gris en passant par le rouge rouille.

La pierre calcaire est une roche sédimentaire naturellement présente dans de nombreux pays et régions. C’est une roche molle et donc facile à travailler. Le calcaire est cependant aussi peu résistant, sensible à l’usure et pas toujours résistant au gel. On le trouve la plupart du temps en gris ou jaune clair, mais le rouge est également fréquent. Le calcaire gris foncé ou noir est par contre plus rare.

Le quartzite et le paragneiss, qui sont plutôt durs, comptent aussi parmi les pierres de grès. Mais les pierres de grès sont la plupart du temps des pierres molles, faciles à travailler. Même si elles ne sont pas très résistantes aux intempéries ni au gel, elles sont très appréciées dans l’aménagement des jardin ou du paysage. Elles existent surtout en beige, en rouge ou en brun.

Le gneiss se crée grâce aux influences naturelles du granit et est donc également très résistant à l'abrasion et difficile à travailler. On trouve le gneiss surtout dans les tons de gris, mais aussi parfois en vert, en jaune ou en rouge.

Le marbre est issu du calcaire et également facile à travailler, car tout comme le calcaire, il n’est pas particulièrement dur. Malgré tout, il est résistant aux intempéries et au gel. Grâce à ses nuances dues à des morceaux de couleur enfermés dans la pierre, le marbre est un bel élément de décoration dans un jardin. Du point de vue de son prix, il se trouve dans la gamme élevée. Le marbre peut aller du blanc au noir en passant par à peu près toutes les couleurs.

L’ardoise est issue de l’argile. C’est certes une roche molle, mais elle est résistante à l'abrasion. Pour l’ardoise également, demande au vendeur t’indiquer sa résistance au gel. On reconnaît souvent la pierre naturelle à son éclat argenté. Les couleurs vont de l’anthracite au gris en passant par le vert, le bleu ou le rouge.






Natursteine können auch als Trockenmauerwerk ohne Mörtel verlegt werden. In diesem Beispiel wurden die Fugen anstatt mit Mörtel mit kleinerem Natursteinbruch aufgefüllt. So eine Mauer solltest Du aber dem Profi überlassen, damit die Mauer stabil und sicher steht. Außerdem ist bei Steinen dieser Größe das Gewicht nicht zu unterschätzen und erfordert gegebenenfalls spezielles Gerät.


Instructions: construire son mur de jardin en pierres naturelles en 4 étapes

1.

Étancher une bande de fondation

2.

Créer un lit de mortier et créer la première couche

3.

Combler les murs et les joints d’aboutement

4.

Nettoyer les joints


Avant de commencer: un mur de jardin a besoin de fondations stables et droites. La bande de fondation devrait être env. 10 cm plus longue et 10 cm plus large que le mur en pierre naturelle prévu. Si vous avez déjà créé les fondations adaptées dans votre jardin, vous pouvez démarrer tout de suite, sinon nous vous montrons comment vous pouvez couler vous-même une bande de fondation.





  1. Étancher une bande de fondation


Si la bande de fondation sur laquelle le mur en pierre naturelle doit être construit n’est pas encore étanchée sur le côté supérieur, vous devez absolument le faire pour protéger le mur de l’humidité montante. Pour cela, utilisez un enduit d'étanchéité comme le SAKRET Coulis d'étanchéité. Il faut le diluer dans de l’eau selon les indications figurant sur l’emballage. Le plus simple est d’utiliser une perceuse avec un embout mélangeur, à faible régime. Après avoir remué le mastic, laissez le «prendre» quelques minutes pour que l’eau puisse réagir avec les ingrédients.



Après le temps de prise, remuez encore une fois. Avec une brosse large, appliquez l’enduit d'étanchéité sur la surface bétonnée. Après le durcissement de la première couche, vous pouvez apposer le lendemain une autre couche d’enduit d'étanchéité et la laisser également sécher.

Si les fondations pour le mur du jardin viennent d’être réalisées, vous devriez attendre 2-3 jours avant d’effectuer les étapes suivantes du travail, comme l’étanchéité.




  1. Créer un lit de mortier et créer la première couche


Mélangez le mortier de maçonnerie avec de l’eau propre selon les indications figurant sur l’emballage. Pour cela, l’idéal est d’utiliser une perceuse avec un embout mélangeur. Veillez à ce que le seau que vous utilisez soit propre pour que le mortier ne se mélange pas avec des résidus de peinture ou d’autres matériaux. Après le mélange, le mortier a besoin de quelques minutes de temps de prise pour pouvoir réagir avec l’eau. Ensuite, mélangez encore brièvement.



Sur les fondations, apposez un lit de mortier d’env. 5 cm d’épaisseur avec une truelle pour la première couche et posez les premières pierres. Un niveau à bulle vous permet de constater si la rangée de pierres est droite. Pour les rangées suivantes, vous devez continuer à vérifier avec un niveau à bulle si les pierres sont bien horizontales.

Vous devez toutefois faire attention à ce que les pierres soient empilées d’aplomb afin que le mur ne penche pas dans un sens. Pour vous aider, vous pouvez tracer une ligne de référence le long des deux côtés de la bande de fondation. Vous pouvez toujours vérifier si le mur en pierre naturelle est d’aplomb au moyen d’un cordeau. Si le mur est d’aplomb, il touche le cordeau à tous les endroits. Veillez à travailler minutieusement. Les pierres maçonnées de travers et de manière imprécise seront non seulement peu esthétiques, mais menaceront la stabilité de votre mur en pierre naturelle.





  1. Combler les murs et les joints d’aboutement


Les pierres du mur sont maçonnées en décalage afin que les joints verticaux ne butent pas les uns contre les autres. L’idéal est de construire le mur en panneresses, c.-à.-d. de décaler chaque rangée d’une pierre par rapport à la précédente. Pour cela, commencez une couche sur deux avec une demi-pierre, ce qui créera automatiquement un décalage.

Pour la deuxième rangée, posez le mortier en couche d’env. 2 à 3 cm d’épaisseur sur la rangée déjà maçonnée. Biseautez le mortier au niveau des angles de la pierre et lissez encore une fois le mortier horizontalement pour terminer. Cela permet d’obtenir un lit de mortier trapézoïdal. Il faut également apposer du mortier sur la pierre au niveau de la surface raccordée à la prochaine pierre de la même rangée. Pour les murs plus larges avec plusieurs couches de pierres, il faut aussi poser du mortier à la frontière avec la pierre d’à côté dans la même rangée. Dans ce contexte, on appelle le joint horizontal joint d’assise et le joint vertical joint vif. Enfoncez la pierre du dessus dans le lit de mortier de sorte qu’il se répartisse dans les joints. Les pierres plus grandes pour les murs de jardin peuvent être enfoncés dans le lit de mortier au moyen d’un marteau en caoutchouc. On peut simplement ôter le mortier qui déborde avec la truelle.


CONSEIL: Avec notre calculateur de quantité, vous pouvez simplement et facilement calculer la quantité de mortier nécessaire pour votre mur:

Kein Link



Pour adapter les pierres à la bonne taille, il existe différents outils, par exemple le casseur de pierres pour les plus petites pierres ou le découpeur pour les plus grandes. Si vous avez déjà un peu plus d’expérience dans la maçonnerie, vous pouvez aussi tailler les pierres à la bonne taille et la bonne forme au moyen d’un marteau et d’un burin, par ex. les arrondir. Pour toutes les variantes, vous devriez travailler prudemment et porter absolument des habits de travail adaptés, des lunettes de protection et des gants.

Veillez à ne pas placer les pierres directement l’une à côté de l’autre, mais à toujours laisser un joint d’environ 1 cm de large entre les deux. Ainsi, vous pouvez toujours lisser les joints entre deux avec un fer à joints. Cela vous permet également d’ôter le mortier en surplus et de combler les joints défectueux pendant que le mortier n’est pas encore sec. Comme les pierres naturelles ne sont que peu travaillées et ne sont donc pas toujours de la même forme, vous pouvez simplement équilibrer avec le mortier les petites différences de hauteur.


CONSEIL DE PRO: Pour la maçonnerie, utilisez toujours un mortier adapté spécialement à la pierre naturelle comme le SAKRET Mortier pour mur de jardin avec trass. Le mortier n’est pas simplement facile à travailler, mais il évite également des efflorescences liées au supplément de trass et donc des bordures blanches dans les joints et des décolorations peu esthétiques de la pierre naturelle





  1. Nettoyer les joints


Ôtez le mortier de maçonnerie qui déborde des joints au moyen de la truelle. Dès que vous avez fini de construire votre mur de jardin, enlevez les résidus de mortier au moyen d’un chiffon humide. Pour que le ciment ne sèche pas trop, vous pouvez aussi nettoyer des parties finies du mur en pierre naturelle avec un chiffon dès l’étape de la maçonnerie. Laissez sécher votre mur de jardin pendant une à deux semaines. Pendant cette période, il ne faut pas appliquer de poids sur le mur et il faut le protéger de la pluie et du rayonnement solaire intense, par ex. au moyen d’une bâche.



Comme les pierres naturelles donnent un aspect plus irrégulier que des briques de par leur forme peu ou pas travaillée, les joints ne doivent pas non plus avoir l’air parfaits. Mais si vous êtes malgré tout insatisfait de vos joints, vous pouvez aussi les améliorer avec un mortier de jointoiement. Pour cela, grattez le mortier de maçonnerie sur 1,5 - 2 cm de profondeur dans les joints avec un fer à joint. Vous devez le faire tant que le mortier est encore humide. Remuez le mortier de jointoiement selon les indications figurant sur l’emballage avec une perceuse et un embout mélangeur dans de l’eau propre. Après avoir mélangé, laissez le mortier durcir quelques minutes et remuez encore un peu. Pré-humidifiez les joints avec un chiffon humide puis appliquez le mortier de jointoiement en deux passages. Durant le premier passage, traitez d’abord les joints vifs (joints verticaux) puis les joints d’assise (joints horizontaux), puis inversez pour le deuxième passage. Tenez une truelle horizontalement sous le joint, appliquez le mortier dans le joint sans espace vide avec un fer à joint puis lissez-le. Après le durcissement des joints, vous pouvez nettoyer encore une fois les pierres avec un chiffon humide.





Produits pour votre projet «Construire soi-même son mur de jardin en pierre naturelle»


Les produits SAKRET vous garantissent un travail simple et impeccable. Vous pouvez choisir ici les produits de notre gamme dont vous avez besoin pour votre mur de jardin en pierre naturelle, calculer la bonne quantité et même passer commande en ligne.

Vous avez des questions? Appelez-nous:

phone

Région Nord

Telefon +41 79 318 37 21

Pour demandes et devis


CONSEIL DE PRO:

Weiches Gestein wie Kalkstein oder Sandstein lässt sich auch durch nachträgliches Bearbeiten in die perfekte Form bringen, z.B. für eine abgerundete Mauer. Ein Besuch beim Steinmetz lohnt sich dafür.

En savoir plus sur les produits SAKRET:


CONSEIL DE PRO:

Um Steine und Fugen vor Schäden zu schützen, kannst Du hinter der Mauer eine Folie sowie eine Schicht aus Schotter anbringen. Allerdings solltest Du eine Gartenmauer nicht als Stützmauer z.B. für eine Böschung einsetzen.

CONSEIL DE PRO:

Deine Gartenmauer kann auch wie hier als Treppeneinfassung dienen und mit der Treppe nach oben verlaufen. Wichtig ist, dass die Steine fluchtgerecht übereinander liegen, damit sich die Mauer nicht in eine Richtung neigt und damit instabil wird.

Cela pourrait vous intéresser également:



Découvrez d’autres projets de bricolage: