menu clear Menü search Recherche

POUR BRICOLEURS | AMÉNAGER SON JARDIN FACILEMENT

Créer soi-même une bande de fondation

Nous vous montrons comment vous pouvez couler vous-même un socle de béton ou une bande de fondation, de la préparation de la mine de fondation avec coffrage, au décollage et à l’étanchage de la surface, en passant par le coulage du béton.

Créer soi-même une bande de fondation pour le mur d’un jardin, des gabions et une cabane de jardin

Un mur de jardin ou un filet en gabions – des paniers en treillis métallique le plus souvent remplis de pierre – requiert une bande de fondation stable. Les garages ou les cabanes de jardin reposent également souvent sur plusieurs bandes de fondation. Des fondations sont coulées à partir de béton et offrent un support ferme et résistant là où le sol présent ou créé n’est pas suffisant.




Structure - voici comment cela fonctionne:


Die unterschiedlichen bei einem Streifenfundament.


Plaques, bandes, points – comment les fondations se différencient-elles?


  • Plaque de fondation

    On appelle plaque de fondation ou surface de fondation une grande plaque de sol en béton coulé qui offre un support plan et résistant à une grande sollicitation comme une cabane de jardin ou une remise à outils.

  • Bande de fondation

    Comme son nom l’indique déjà, la bande de fondation est une petite fondation assez longue qui sert surtout de base pour des murs. Mais les bandes de fondation servent aussi pour des sollicitations plus importantes, par ex. pour des garages préfabriqués, des cabanes de jardin et des remises à outils. Dans ce cas, des bandes de fondation sont placées sous tous les murs porteurs.

  • Fondations par points

    On appelle fondations par points les fondations individuelles qui ne sont souvent pas plus grandes que 50 x 50 cm. Elles sont surtout utilisées pour les constructions qui reposent sur plusieurs piliers (par ex. abris à voitures ou terrasses en bois) ou pour bétonner des piliers individuels.





Instructions: Couler une bande de fondation en 6 étapes



1.

Excaver la fosse de fondation

2.

Créer le coffrage

3.

Insérer une couche de drainage et d’armature

4.

Mélanger du béton

5.

Couler les fondations

6.

Poser l’étanchéité





  1. Excaver la fosse de fondation

La terre dans laquelle les fondations en béton sont coulées doit être ferme et résistante. Le béton ne doit pas geler lors du bétonnage. L’idéal est de bétonner quand la météo n’annonce ni gel ni pluie pour les prochains jours. Avec une pelle, creusez une fosse de fondation de la taille correspondante. La profondeur dépend de la sollicitation ultérieure de la bande de fondation. Pour des fondations fortement sollicitées, par ex. pour une maison, un ingénieur de structure doit calculer l’épaisseur, la fermeté et l’armature. Pour des fondations dans un jardin, ce n’est cependant pas nécessaire.

Vous devez réaliser une bande de fondation à l’abri du gel pour un mur de jardin ou un filet de gabions, donc le déblai devrait être d’au moins un mètre de profondeur, car il faut encore compter 20 cm pour la couche de drainage sous la couche de béton. Des fondations sont résistantes au gel à partir d’une profondeur d’env. 80 cm, ce qui signifie alors qu’il n’y a plus de risque que le béton soit endommagé par le gel. Sous nos latitudes, la température du sol à partir de 80 cm de profondeur environ ne descend pas en-dessous de zéro degré, même en hiver. Ainsi, l’eau qui s’est accumulée sous le béton ne peut pas geler et ne peut donc pas causer des fissures dans le béton.


En fonction de la sollicitation prévue, le béton doit aussi être armé, donc renforcé avec une gaine tressée en acier. Ainsi, le béton est plus résistant. Il est recommandé de toujours renforcer les fondations d’un mur de jardin. Les dimensions de la corbeille d’armature sont adaptées aux fondations. Il faudrait aussi garder au moins 3 cm d’espace au-dessus de la corbeille d’armature pour une couverture exclusivement en béton, afin de protéger l’acier de la corrosion.

La longueur et la largeur du déblai dépendent de la longueur et de la largeur des fondations. Les fondations doivent être un peu plus larges et longues que le mur de jardin prévu. Vous devez donc ajouter env. 10 cm à la largeur et à la longueur du mur pour inclure les dimensions des fondations. Vous devez aussi prévoir de la place pour le coffrage en béton et sa fixation autour des fondations prévues.




CONSEIL DE PRO: Avant de creuser la fosse de fondation, vous pouvez retirer délicatement une partie du gazon avec une pelle. Après le bétonnage, vous pourriez la placer au-dessus des bords des fondations afin de ne pas avoir d’angle vif par la suite.





  1. Créer le coffrage

Lissez le sol de la surface excavée afin d’avoir un support plat. Si la bande de fondation se termine avec le bord supérieur du terrain et que le terrain est ferme, vous n’avez pas besoin de créer un coffrage en bois.

Si les fondations d'un socle doivent être menées au-delà du bord supérieur du terrain, des planches de coffrage doivent être fixées aux derniers côtés extérieurs de la fondation. Il s’agit de planches en bois soutenues vers l’extérieur au moyen de piliers en bois ou de clous en acier. Le coffrage à béton garantit que le sol autour des fondations ne glisse pas et que les fondations en béton conservent leur forme. Le bord supérieur des planches de coffrage représente alors le bord supérieur des bandes de fondation. Les planches devraient donc être positionnées d’aplomb, c.-à-d. droites. Vous pouvez le vérifier avec un niveau à bulle.

La partie des fondations qui dépasse de la terre est appelée socle. Avec un socle, vous pouvez par exemple compenser une pente en créant simplement une bande de fondation horizontale qui dépasse le bord supérieur du terrain. Ainsi, votre mur de jardin ne sera pas incliné et ne devra pas être en partie construit dans un terrain humide.





  1. Insérer une couche de drainage et d’armature

Vous pouvez maintenant remplir la fosse de fondation avec une couche de propreté et de drainage d’env. 20 cm de haut, en gravier ou en granulat minéral. Cela permet à l’eau de s’évacuer. Avec un niveau ou un bois équarri, vous pouvez aplanir la couche de drainage et compacter le gravier de manière égale.

Vous pouvez aussi insérer une cage d’armature avec barreaux métalliques dans les fondations en béton. Elle confère davantage de stabilité aux fondations et évite des fissures ultérieures dans le béton. Pour éviter que de la corrosion n’attaque l’armature par en dessous, il faut respecter une distance d’au moins 3 cm entre la cage d’armature et la couche de drainage. Il existe pour cela des écarteurs spéciaux en matière synthétique ou en ciment, qui garantissent le maintien de la couverture en béton avant et pendant le bétonnage. Ainsi, l’armature ne peut pas glisser vers le bas dans le béton humide. Après le bétonnage, les écarteurs restent dans les fondations, car ils n’entravent pas leur résistance et leur durabilité.

L’armature doit être placée dans le tiers inférieur des fondations afin d’absorber de manière optimale les forces de traction qui opèrent et la déformation (flexion). Dans le cas de fondations devant absorber des contraintes élevées, vous devez impérativement faire appel à un ingénieur de structure pour calculer les bonnes dimensions de l’armature.





  1. Mélanger du béton

Pour créer de petites fondations dans votre jardin, l’idéal est d’utiliser un béton de jardin. Par contre, bétonne les fondations en béton plus grandes, par ex. celles d’une cabane de jardin ou d’un garage, avec une chape de béton comme le SAKRET Chape-béton. Les produits sont des produits en sac pré-mélangés, ce qui signifie que vous ne devez pas mélanger le béton vous-même, mais seulement le remuer dans de l’eau. Mélangez une quantité suffisante de béton avec de l’eau courante propre selon les instructions figurant sur l’emballage. Pour cela, vous pouvez emprunter une petite bétonneuse dans le marché de la construction le plus proche ou mélanger le béton avec une perceuse et un embout mélangeur dans un seau à mortier.





  1. Couler les fondations

Coulez le béton dans la fosse de fondation, par exemple avec une brouette. Remplissez l’excavation de manière égale jusqu’au bord supérieur du terrain ou du coffrage en bois et veillez à ce qu’aucun espace vide ne se forme. Pour densifier le béton, vous n’avez pas forcément besoin d’un pilon à béton. Vous pouvez aussi remuer prudemment avec un piquet ou frapper la surface du béton avec une pelle. Ainsi, l’air excédentaire s’échappe du béton et les fondations sont plus fermes et plus durables. Si la part d’armature est élevée, vous devez travailler minutieusement afin que le béton se répartisse bien. Le béton doit en outre être particulièrement bien compacté pour qu’il se répartisse de manière égale et qu’aucun nid de gravier ne se forme (accumulation de gros cailloux à un endroit), ce qui influencerait négativement la stabilité de la bande de fondation.



Ensuite, lissez le béton à hauteur du bord supérieur des planches de coffrage. Vous pouvez le faire avec un niveau ou avec du bois équarri à bord droit. Pour cela, le bois équarri doit avoir au moins la largeur des fondations afin que vous puissiez lisser le béton en un seul passage et obtenir ainsi une surface uniforme. Pour une surface particulièrement lisse, vous pouvez aussi lisser le béton avec une lame de chape que vous pouvez acheter au magasin de bricolage.

Après avoir coulé les fondations, recouvrez la surface pendant quelques jours avec une feuille de protection pour les protéger de la pluie et des intempéries. Si le rayonnement solaire est intense, arrosez régulièrement les fondations en béton avec de l’eau. Vous pouvez ôter le coffrage en bois après env. 4 à 7 jours de durcissement. Après cette période, le béton a suffisamment séché et conserve sa forme même sans les planches de soutien. Après 28 jours, le béton a atteint sa résistance normale et peut être soumis à la charge maximale.



CONSEIL DE PRO: Coulez l’ensemble des fondations en béton en une opération de travail, c.-à-d. sans pause entre deux. Si vous ne coulez qu’une partie des fondations et que vous faites le reste par exemple le lendemain, les différentes couches de béton ne pourront plus se combiner et ne constitueront donc pas des fondations fermes et résistantes.



  1. Poser l’étanchéité

Après un temps de séchage d’environ une semaine, la surface de la bande de fondation doit être colmatée pour la protéger de l’humidité et des infiltrations d’eau. Pour cela, utilisez un enduit d'étanchéité comme le SAKRET Coulis d'étanchéité. Il faut le diluer dans de l’eau selon les indications figurant sur l’emballage. Le plus simple est d’utiliser une perceuse avec un embout mélangeur, à faible régime. Après avoir remué le mastic, laissez le «prendre» quelques minutes pour que l’eau puisse réagir avec les ingrédients. Après le temps de prise, remuez encore une fois.



Avec une brosse large, appliquez le coulis d'étanchéité sur la surface bétonnée. Après le durcissement de la première couche, vous pouvez apposer le lendemain une autre couche de coulis d'étanchéité et la laisser également sécher. Après 28 jours de durcissement, les fondations en béton peuvent être soumises à leur charge maximale et on peut par exemple construire un filet en gabions ou un mur de jardin en pierre naturelle par-dessus.





Produits pour votre projet «Construire soi-même son mur de jardin en pierre naturelle»


Les produits SAKRET vous garantissent un travail simple et impeccable. Vous pouvez choisir ici les produits de notre gamme dont vous avez besoin pour votre mur en pierre naturelle, calculer la bonne quantité et même passer commande en ligne.

Vous avez des questions? Appelez-nous:

phone

Région Nord

Telefon +41 79 318 37 21

Pour demandes et devis


En savoir plus sur les produits SAKRET:


Cela pourrait vous intéresser également:



Découvrez d’autres projets de bricolage: